Toujours là :))

Hello,
toujours là en effet.
Quelques nouvelles : après différentes phases alternatives : galère, incompréhension (de la reconnaissance des disques en mode UUID), découragement, tests, découragement :)), tests (bis), formatage des disques et ré-installation (au moins 3 fois), j’avance :).

Mon problème avec Linux, c’est que celui-ci n’est pas statique, évolue, je ne suis pas dans la tête des développeurs, et je n’ai évidemment pas le même niveau d’information et encore moins les compétences.
Même si – j’en suis conscient, ils font tout pour rendre ce système le plus accessible, j’ai du mal à suivre.
Je veux faire des trucs qui sortent souvent des sentiers battus et requièrent un certain niveau de compétence que j’effleure parfois, et je m’entête, quitte à griller de nombreuses soirées et week-ends.
Heureusement il y a la toile mais là aussi les documentations ont parfois du mal à suivre.

À quand le remplacement d cette usine à gaz de Grub2 par un démarreur simple et ergonomique ?
(je trouve grub2 bien meilleur que lilo que je détestais, mais ça reste infâme à paramétrer)

Mon bilan à ce jour :
Je n’ai toujours pas compris comment mon disque principal s’est retrouvé effacé alors que je n’avais lancé aucune opération de formatage ni d’effacement.

J’ai beaucoup de difficulté à comprendre le fonctionnement des UUID car pour moi un disque avait un n° d’UUID unique que l’on utilisait ensuite pour les montages.
Mais non, le disque a un n° d’UUID, le montage RAID en a un autre (Array UUID), ce qui est logique (mais l’on n’y pense pas forcément). J’ai perdu énormément de temps à tenter de faire fonctionner mes disques durs avec ces numéros d’UUID, pourtant indispensables car avec l’installation de clés USB de démarrage et de sauvegarde de mes disques principaux, ces derniers n’arrêtaient pas de changer de numéro de périphérique (pénible, une plaie).

Il me semble aussi que l’installateur Debian 9 a un bug : par défaut il utilise un n° d’UUID mais utilise simultanément le n° de périphérique standard (exemple : /dev/sdc1) ce qui m’a occasionné quelques pertes de temps et des questionnements (quand je branchais ma 2nde clé USB, le système plantait au démarrage). Ce n’est qu’en lançant un # update-grub et après être passé en Sid que la correction a été faite automatiquement.

Mon erreur aura été de vouloir récupérer les fichiers de /etc/ et /boot/ car ma nouvelle carte mère a modifiée les numéros d’UUID visiblement (ou je n’ai pas compris) et aucun disque n’était trouvé et peut-être même que ceci aura été à l’origine de la perte de mon disque dur principal.

Ensuite j’ai reformaté mon disque principal (cette fois-ci délibérément, puis que perdu définitivement) en utilisant toute la place disponible, avec l’idée de démarrer dessus, mais je me suis aperçu que je n’avais pas laissé assez de place pour le MBR et il m’a fallu un certain temps pour comprendre que c’était pour ça que je n’arrivais pas à démarrer dessus.
Comme c’est un 4To (ou du moins 2 disques de 4To en RAID 1) et que j’avais créé un RAID 1 tout ceci a demandé énormément de temps (une dizaine d’heures à chaque fois pour synchroniser les disques avec des ralentissements énormes du reste) … pour rien … puisque j’ai finalement opté pour un reformatage complet (avec une meilleure expertise j’aurais vraisemblablement pu changer la taille de la partition et économiser le reformatage).
J’ai donc finalement retenu (au lieu d’une partition unique tellement plus pratique) différentes partitions (plus sûr mais plus contraignant) et une bonne utilisation de mon ancien SSD en tant que disque racine (pour une question de facilité / rapidité d’installation et parce qu’il est petit, lors de ma précédente installation de mes disques 4To je l’avais by-passé, à présent c’est différent puisque je redémarre sur un système vierge).

En ce moment j’approche, je tente (sans succès pour l’instant) de démarrer avec xdm (avec mon écran en 2560×1600 et une carte nVidia) pour accéder au bureau MATE. Bref, tout est galère, rien ne fonctionne facilement (je pensai que ce serait une formalité, je me suis bien trompé une fois de plus). Pourtant l’installateur Debian a fait beaucoup de progrès.

A suivre …

Comments are closed.