Catégorie : Historique de MAJ

Un Dinosaure peut en cacher un autre : pas de publication pour cette quinzaine

aka « J’ai encore glissé chef… » :))

Tout a commencé avec Ark Survival (d’où ce titre)…

Louis jouait avec un ami à Ark Survival (chez sa mère), quand celui-ci a planté. Il essaie de reprendre la main, rien à faire, il est obligé de redémarrer Windows 10.
Au démarrage suivant, Windows 10 ne redémarre plus. Il essaie de le réparer, mais rien à faire, ce dernier n’y arrive pas.
Il m’en parle, je lui propose de ramener ses disques durs ici (nos PC respectifs sont équipés de racks de disques durs, l’extraction des disques prend 2 secondes, sauf pour mon SSD qui est en fixe dans le boitier) avec sa clé USB Windows pour que je vois si je peux faire quelque-chose.

Sur mon PC j’enlève mes disques durs Linux et insère ses disques Windows et redémarre : même constat, Windows ne parvient pas à réparer tout seul.
Louis me dit que l’on peux formater, car en dehors des jeux, il n’a rien d’autre.
Je redémarre sur sa clé Windows et examine les possibilités de formatage.

Nous voyons plusieurs partitions. Lorsque nous avions installé Windows sur son PC, ce dernier en avait créé plusieurs pour son système.
On décide de refaire du clair en supprimant les partitions pour repartir sur un disque vierge. Je sélectionne les partitions et les réinitialisent à l’écran. Je m’attends à un bouton de confirmation (comme dans gparted) mais il n’y en a pas, mais c’est pas grave puisque l’étape suivante sera le formattage.

Et là j’ai un doute, parce que l’une des partitions est affichée à 74Go (une autre de quelques Mo ou Go, je ne me souviens plus) et que c’est presque la taille de mon SSD (80Gb). Je décide d’interrompre l’opération, mais il n’y a rien pour le faire. Tant pis, je réinitialise et redémarre sur cette même clé pour voir s’il a pris mon opération précédente en compte ou pas. Et 1er indice, au démarrage suivant, je vois que l’opération semble avoir été effectuée (pas besoin d’une étape suivante de validation visiblement) car je ne trouve plus les 2 partitions, elles sont effacées.
Il faut dire que la présentation des partitions / disques ne me semble pas claire : de mémoire, on ne voit pas si ce sont des disques séparés ou des partitions, pour moi ce n’était que les partitions d’un même disque.

Je poursuit en installant Windows sur ce qui me semble être la partition la plus grande (en espérant que je me trompe sur ce que je viens de faire). Tout se déroule bien, Windows s’installe, ça s’arrête là pour le dépannage.

Je m’empresse d’enlever ses disques Windows et insère les miens sous Linux et ce que je craignais s’est produit : au démarrage, j’ai le message :
error: no such partition.
Entering rescue mode…
grub rescue _

Donc j’en suis là ce matin : mon SSD de démarrage a été effacé, le PC du Bottin ne démarre plus (me revoilà sur mon vieux PC de secours).
Vu la rapidité de l’effacage de la partition et la présence de Grub sur le secteur d’amorçage, je me demande si je peux récupérer quelque-chose.

Il faut que je refasse le point sur ce qu’il y avait sur ce disque car je ne me souviens plus trop. De mémoire il y avait au moins /boot.

J’avais eut la bonne idée la dernière fois d’ouvrir un WIKI sur ce site.
J’avais effectivement partitionné ce disque en 2, dont 64Gb en ext4 et 16GB pour le swap.

Ce qui me fait le plus peur, c’est que mes autres disques sont en RAID 1, et que la dernière fois que j’ai tenté de récupérer mes disques en RAID 1 ça s’est très mal terminé : j’ai retrouvé l’un des disques vierge (je n’ai pas su avec certitude si c’était le fait d’une fausse manipulation avec ma clé USB ou s’il avait eut autre chose) et quand je m’en suis rendu compte, l’autre était déjà en train de se synchroniser dessus. Donc des heures, journées, semaines de boulot réduites en rien. Ca aurait pu être pire si je n’avais pas eut une sauvegarde plus ou moins ancienne (mais qui a nécessité un boulot énorme pour repartir sur quelque-chose à mon goût).

Bref, je m’égare.
Une impression de déjà vu :))

J’ai regardé d’un peu plus près :

Pour la récupération, quelques logiciels :
TestDisk : Tuto (pour windows), et Testisk : il est multi-plateforme et GPL v2+. En revanche pour Linux, si j’ai bien compris, il ne récupère que les données, pas les partitions.
PhotoRec (distribué avec TestDisk). Idem, il ne récupère que les données, pas les partitions.
– Il y a aussi Foremost mais ça ne semble pas simple, et orienté lui aussi vers les fichiers.
– Je suis aussi tombé sur cette doc : Deux méthodes pour réparer une installation Linux effacée sur disque gpt. Mais je ne suis pas convaincu.

Concernant la partition perdue, c’est le « / » et son arborescence avec « /boot », « /etc ». Les partitions « /home », « /mnt » et « /usr » sont sur les autres disque dur.

Ce qui m’ennuie beaucoup, c’est que je n’ai pas pensé à noter dans ma documentation les paramètres de /etc/fstab et ceux du RAID 1.
Si j’arrive au moins à récupérer ces deux fichiers ça serait bien, car mon montage RAID 1 avec le « / » sur un disque et les autres montés dessus en RAID 1 n’est pas simple.

J’ai tenté de démarrer sur ma clé USB netinstall Debian et de monter plusieurs partitions sur ma clé, mais çà ne fonctionne pas.

En résumé : c’est la merde.