L’observatoire des dysfonctionnements de ma Debian Sid (MAJ : 18/09/2018)

Météo de ma Debian Sid (16/08/18 ➤ 18/09/18) : 🔆

(🔆 ⛅ ☔ ⚡ 💥)

Changements le 18 septembre : 

La barre des tâches de MATE est redevenue fonctionnelle (sauf le Dock, mais je m’en passe).

Pas d’autres nouveautés, juste un rafraîchissement des commentaires

(les paragraphes notés comme “RESOLU” sont effacés sur la session suivante)

Ma conclusion est que les dépôts Européens de Debian Sid (que
j’utilisais depuis de nombreuses années) ne sont pas utilisables en
production (dysfonctionnements répétés de paquets importants pouvant
conduire à des plantages sérieux). J’ai aussi rencontré des problèmes
sérieux (mais plus rares) sur ces mêmes dépôts en version stable.

Les dépôts Américains sont bien plus fiables pour cette même version Debian Sid (même s’ils rencontrent eux aussi des bugs réguliers – c’est une version de développement, ne l’oublions pas).
J’ai acquis une grande confiance en ces derniers à l’usage.
Bravo aux Américains !

Je suis – d’une manière générale et sur la durée, satisfait de ces dépôts et de ma distribution Debian Sid.
Néanmoins
cela n’empêche pas des dysfonctionnements ponctuels et/ou récurrents,
tout à fait supportables. Je me suis décidé à les lister, dans l’espoir
que çà puisse servir à quelqu’un (au moins pour alerter les développeurs
et conforter éventuellement certains utilisateurs dans leurs doutes).
J’ai ajouté les dates de survenue de ces dysfonctionnements, car je
pense que la durée de leur résolution est aussi un paramètre entrant en
compte dans le degré d’insatisfaction de l’utilisateur.
Notez que je
fais ici volontairement l’amalgame entre les dysfonctionnements liés
directement à la distribution Debian (démarrage, packaging,
configuration) et ceux liés à d’autres projets externes (CUPS, SANE,
MATE, …).
L’idée est d’exprimer le ressenti général de
l’utilisateur (en l’occurrence moi dans mon coin) lorsqu’il utilise une
distribution Linux Debian Sid.
J’utilise le terme “dysfonctionnement” plutôt que “bug” pour englober également d’éventuels problèmes de paramétrages.

J’ai donc créé cette page au titre un peu pompeux, mais qui traduit une volonté de transparence pour tenter d’améliorer les choses (ma modeste contribution). Et puis j’aime quand çà marche.

  • Debian Sid (dépôt US) – mise à jour de tous les paquets quotidiennement : 2 ans +3.5 mois sans plantage (depuis le 01/06/16). Dysfonctionnements sérieux dans la période ci-dessus :
    • j’ai évité de peu un gros plantage avec udev 232-1 le 4 novembre 2016, mais le dysfonctionnement du paquet était signalé par une erreur à l’installation
    • j’ai évité de peu un gros plantage à la mise à jour (grosse mis à jour) de mon PC relié à internet le 7 décembre 2017 suite au plantage de Synaptic. Après la mise à jour de nombreux paquets (vraisemblablement une centaine, voir davantage) sur ce PC, synaptic était devenu complètement léthargique. Dans la liste il y avait des paquets importants tel que libc6. Je l’ai laissé poursuivre une nuit complète et l’ai retrouvé dans le même état le lendemain. La solution aura été de fermer brutalement Synaptic (par un kill -9 en console) et de lancer en console un “# dpkg –configure -a”, suivi d’un “# apt-get -f install” pour terminer manuellement la configuration avant de redémarrer. Le redémarrage suivant a très bien fonctionné.
    • j’ai évité de peu (par chance) un gros plantage le 5 Janvier 2018, suite à un dysfonctionnement probable de la création des ramdisks (fichiers /boot/initrd.img-version_noyau) après la mise à jour de bibliothèques (e2fslibs, e2fsprogs, libc-bin, libc-dev-bin, libc6, libc6-x32, multiarch-support) la veille :
      • le noyaux Linux 4.13.0-1-686-pae ne démarre plus (“kernel panic” au démarrage du système, alors qu’il fonctionnait jusque là, et que son fichier /boot/initrd.img viens d’être mis à jour)
        le 4.14.0-2-686-pae (fraîchement installé) ne fonctionne pas non plus (même message).
      • par chance, le noyau 4.12.0-1-686-pae fonctionne encore (son fichier /boot/initrd.img n’a heureusement pas été mis à jour).
      • le 7/1/2018, mise à jour de binutils & dérivés et du noyau linux en version linux-image-4.14.0-3-686-pae : ne marche toujours pas.
      • le 31/01/2018, mise à jour des paquets : binutils, binutils-common, binutils-dev, binutils-i686-linux-gnu, binutils-multiarch, libbinutils, libdbus-glib-1-2, libevdev2, libnss-systemd, libpam-systemd, libsystemd0, libudev1, systemd, systemd-sysv, udev.
        et là le noyau linux-image-4.14.0-3-686-pae fonctionne (ainsi que le noyau 4.12.0-1-686-pae), mais toujours pas le 4.13.0-1-686-pae.
    • le 16/05/2018, perte de la synchronisation des montages RAID de mes disques durs après la mise à jour de mdadm (en version 4.1~rc1-1) et mise à jour automatique de Grub qui ne trouve pas les montages RAID et ne parvient donc plus à mettre à jour son fichier de configuration. Là encore j’ai frisé la galère de me retrouver avec un système qui ne démarre plus (j’avais heureusement remarqué le message d’anomalie de Grub, noyé au milieu de nombreux autres messages informatifs, et ai donc pu agir avant le redémarrage de ma distribution).

Précisons que pour diminuer la fréquence des bugs liés aux mises à jour, j’ai bloqué (sous Synaptic) la mise à jour de certains paquets, je préfère contrôler moi-même leur installation, quand je l’estime opportun. J’ai ainsi bloqué les paquets suivants : le dernier noyau linux fonctionnel avec les paquets annexes de la même version (car il n’est pas si rare qu’une mise à jour désinstalle une version fonctionnelle pour installer une version mineure buguée, donc quand ça marche je bloque, “le mieux est parfois l’ennemi du bien”), mdadm (inutile de risquer une désynchronisation des disques pour une version mineure), tellico (la 3.1-0.3 fonctionne très bien et les mises à jour apportent peu de nouvelles fonctionnalités) et timidity (la dernière mise à jour avait coupé le son de ma Debian).

Mon seuil de tolérance : dysfonctionnements éventuels (en Debian Sid c’est normal) et éventuellement plus d’interface graphique mais à minima
le système démarre (au besoin sur un ancien noyau – qu’il faut toujours
garder en réserve sous Grub), permet la saisie de commandes, l’accès
aux données et à internet.

Pour rappel, le contenu exhaustif (pas une ligne de plus) de mon fichier /etc/apt/sources.list.d/sources.list :


deb [arch=i386] http://ftp.us.debian.org/debian/ sid main contrib non-free
deb [arch=i386] http://debug.mirrors.debian.org/debian-debug/ unstable-debug main
# deb [arch=i386] http://archive.getdeb.net/ubuntu yakkety-getdeb games
# deb [arch=i386] http://archive.getdeb.net/ubuntu zesty-getdeb games
# deb [arch=i386] http://archive.getdeb.net/ubuntu artful-getdeb games
# deb [arch=i386] http://archive.getdeb.net/ubuntu bionic-getdeb games
# deb [arch=i386] http://archive.getdeb.net/ubuntu cosmic-getdeb games

J’ai commenté (#) les lignes Getdeb, car visiblement leurs dépôts n’étaient plus accessibles à ma distribution Debian (filtrage de la part de Getdeb ?).

Ma distribution étant toujours en 32-bits (oui je sais, il serait temps que je passe en 64-bits :), j’ai ajouté les options “[arch=i386]” pour ne récupérer que la liste des binaires correspondant à mon architecture 32-bits (je ne suis pas sûr que cela optimise vraiment le temps de récupération des listes).

Follow / Contact us:

Pages: 1 2 3

Comments are closed.