Catégorie : Bugs Debian

L’observatoire des dysfonctionnements de ma Debian Sid (MAJ : 21/02/2017)
L’observatoire des dysfonctionnements de ma Debian Sid (MAJ : 21/02/2017) avatar

Récapitulatif du 1er Juin 2016 au 21 février 2017.
(les paragraphes notés comme « RESOLU » sont effacés sur la session suivante)

Ma conclusion est que les dépôts Européens de Debian Sid (que j’utilisais depuis de nombreuses années) ne sont pas utilisables en production (dysfonctionnements répétés de paquets importants pouvant conduire à des plantages sérieux). J’ai aussi rencontré des problèmes sérieux (mais plus rares) sur ces mêmes dépôts en version stable.

Les dépôts Américains sont bien plus fiables pour cette même version Debian Sid (même s’ils rencontrent eux aussi des bugs réguliers – c’est une version de développement, ne l’oublions pas).
J’ai acquis une grande confiance en ces derniers à l’usage.
Bravo aux Américains !

Je suis satisfait de ces dépôts et de ma distribution Debian Sid.
Néanmoins cela n’empêche pas des dysfonctionnements ponctuels et/ou récurrents, tout à fait supportables. Je me suis décidé à les lister, dans l’espoir que çà puisse servir à quelqu’un (au moins pour alerter les développeurs et conforter éventuellement certains utilisateurs dans leurs doutes). J’ai ajouté les dates de survenue de ces dysfonctionnements, car je pense que la durée de leur résolution est aussi un paramètre entrant en compte dans le degré d’insatisfaction de l’utilisateur.
Notez que je fais ici volontairement l’amalgame entre les dysfonctionnements liés directement à la distribution Debian (démarrage, packaging, configuration) et ceux liés à d’autres projets externes (CUPS, SANE, MATE, …).
L’idée est d’exprimer le ressenti général de l’utilisateur (en l’occurrence moi dans mon coin) lorsqu’il utilise une distribution Linux Debian Sid.
J’utilise le terme « dysfonctionnement » plutôt que « bug » pour englober également d’éventuels problèmes de paramétrages.

J’ai donc créé cette page au titre un peu pompeux, mais qui traduit une volonté de transparence pour tenter d’améliorer les choses (ma modeste contribution). Et puis j’aime quand çà marche.

  • Debian Sid (dépôt US) – mise à jour de tous les paquets quotidiennement : 8.5 mois sans plantage (depuis le 01/06/16).
    (j’ai évité de peu un gros plantage avec udev 232-1 le 4 novembre 2016, mais le dysfonctionnement du paquet était signalé par une erreur à l’installation)

    Mon seuil de tolérance : dysfonctionnements éventuels (en Debian Sid c’est normal) et éventuellement plus d’interface graphique mais à minima le système démarre (au besoin sur un ancien noyau – qu’il faut toujours garder en réserve sous Grub), permet la saisie de commandes, l’accès aux données et à internet.

    Pour rappel, le contenu exhaustif (pas une ligne de plus) de mon fichier /etc/apt/sources.list.d/sources.list :
    deb http://ftp.us.debian.org/debian/ sid main contrib non-free
    deb http://archive.getdeb.net/ubuntu yakkety-getdeb games

  • Dysfonctionnements dans la période 2 février 2017 – 21 février 2017 :

    Je n’ai pas repéré de nouveaux bugs dans la période (tant mieux. Merci aux développeurs).
    Debian étant en cours de Freeze pour sortir sa prochaine version stable, les paquets mis à jour sont beaucoup moins nombreux, à priori ils ne concernent que de la correction de bugs. C’est très bien, c’est important.

    Peu d’amélioration dans la période : le scanner fonctionne à présent de manière sporadique (c’est déjà çà) et le réseau semble un poil plus fiable.
    Pour le reste, c’est de la redite (je n’ai pas non plus eut le temps de tester un nouveau noyau et peu d’évolutions dans les dépôts), ne perdez pas votre temps à lire ce qui suit.

  • Dysfonctionnements résolus dans la période :

    Pas de bugs résolus dans la période.

  • Dysfonctionnements récurrents / précédents (et toujours d’actualité) :

    (Nouveau noyau disponible depuis le 10 janvier et non testé : 4.9.0-1-rt-686-pae) Le précédent noyau disponible en dépôts (4.8.0-2-rt-686-pae, version 4.8.11-1) en version « real time » n’était pas fonctionnel sur le PC du Bottin (pas de noyau plus récent disponible dans les dépôts Debian depuis début janvier 2017).
    Le dernier noyau 4.8.0-2-rt-686-pae (en version 4.8.11-1) n’était pas fonctionnel : il génèrait des ralentissements conséquents par un dysfonctionnement de la gestion des disques durs. L’utilisation du processeur était normal (pas mobilisé plus que d’habitude), mais les disques durs tournaient au ralenti. Par exemple, la simple copie du fichier du bottin (50Mo) prenait 1min 30s (en temps normal : entre 1 et 2 secondes). La mise à jour du système (une dizaine de petits paquets) a pris près d’1/2 heure. Je n’ai pas remarqué de messages alarmants en console (j’ai vérifié par un Ctrl Alt F1 à F9, et par une visualisation des fichiers de log) du type « impossible d’accéder à un périphérique disque ». J’ai remarqué un processus root « kswapd0 » (swap mémoire sur le disque ?) qui se trouvait en 2nde position dans l’utilisation de la ressource (je ne me souviens plus si c’était la ressource disque ou mémoire) derrière celui de Firefox (rien d’inhabituel, du fait d’un nombre important d’onglets ouverts en permanence) et une utilisation intensive des disques durs (visualisé via Gkrellm). Pourtant le Moniteur Système ne m’affichait pas une utilisation excessive de la mémoire (moins de 50%) ni du fichier d’échange (qui se trouvent bien davantage sollicités lorsque je publie le Bottin 2 fois par mois avec Tellico).
    ➯ J’ai désinstallé ce noyau 4.8.0-2-rt-686-pae. Je vais attendre un peu avant d’en tester un autre …
    ➯ Un nouveau noyau 4.9.0-1-rt-686-pae en version 4.9.6-3 est à présent disponible depuis grosso modo le 10 Janvier (de mémoire). Je n’ai finalement pas eut le temps de le tester dans la période. Mais un nouveau test est prévu.
    ➯ Idem, je prend du retard dans mes tests.

    ☑ (PEU IMPORTANT) La recherche de fichier sous Caja (v. 1.16.1) ne fonctionne pas (observé depuis début Novembre 2016) : Le gestionnaire de fichier Caja dispose d’un outil de recherche de fichier, mais il ne trouve rien. Pour exemple, je le positionne dans mon Home, saisi le nom d’un fichier que je visualise déjà, lance l’outil de recherche (en cliquant sur l’icône en forme de loupe, puis en saisissant le nom du fichier avec ou sans l’étoile « * ») et il ne le trouve pas. C’est pourtant une fonction dont j’ai très régulièrement besoin (notamment pour la recherche du fichier de configuration d’une application dans mon Home).
    J’ai testé aussi l’outil mate-search-tool : il trouve un peu plus de choses, mais ne trouve pas tout. Exemple : dans mon Home il ne trouve pas les fichiers « .face* » et d’une manière générale, les fichiers cachés en (« .fichier »).
    ➯ Nouveau test le 12/11/2016 : çà ne fonctionne toujours pas, il ne trouve rien (avec ou sans *)
    ➯ Nouveau test le 01/12/2016 puis le 16/12/2016 et le 31/12/2016 : idem. Mais pas de nouvelle version de MATE dans la période, donc çà ne va pas se réparer tout seul.
    ➯ Le bureau MATE n’évolue plus depuis plusieurs mois (tout juste un paquet de temps en temps, mais rien de visuel). D’après son changelog, une version semble sortir tous les 5 mois environ : prochaine version en février ?

    ☑ (PEU IMPORTANT) L’affichage des fichiers du répertoire /usr/share/applications/ sous Caja (v. 1.16.1) ne fonctionne pas (observé depuis début Novembre 2016) : Lorsque je visualise le contenu du répertoire /usr/share/applications/ sous Caja, certains fichiers apparaissent en 2, 3 voir 4 exemplaires, ce qui n’est absolument pas le reflet de la réalité (le même affichage de ce répertoire sous Nautilus fonctionne très bien). En outre la prévisualisation des fichiers de raccourci qu’il contient ne fonctionne pas (contrairement à Nautilus). Plus gênant encore : il omet certains fichiers (par exemple, il n’affiche pas /usr/share/applications/synaptic). Ces problèmes sont reproductibles sur mes 2 PC.
    ➯ Nouveau test le 01/12/2016 puis le 16/12/2016 : idem. Pas de nouveau test depuis cette date car pas de nouvelle version de MATE dans la période.

    ☑ (PEU IMPORTANT) L’impression avec CUPS n’est pas fiable (depuis des années, 10 ans ?) sur mon installation :
    j’ai une imprimante-scanner multifonction EPSON Stylus SX235W. Par périodes tout fonctionne bien, et d’autres – comme en ce moment, je lance une impression et rien ne se passe. La technique généralement efficace est de désinstaller l’imprimante sous mon navigateur internet (http://localhost:631) : c’est pénible, mon ressenti en tant qu’utilisateur est que je n’arrive jamais à utiliser mon imprimante quand j’en ai besoin.
    SCOOP : En fait la meilleur technique que j’ai trouvé, est de ne plus utiliser mon imprimante 🙂 . Gros avantage, çà me coûte moins chère en cartouches d’encre qui sèchent même si je ne les utilise pas. Mais il est vrai que c’est agaçant d’avoir un matériel non fonctionnel.

    Déroulement du test (le 01/08/2016, retesté le 26 octobre) : sous Pluma je saisi un petit texte sur le PC du Bottin internet (pour être au plus prêt de l’imprimante), démarre mon imprimante à jet d’encre sur le PC internet, son voyant de fonctionnement clignote puis passe au vert fixe, je lance l’impression, le voyant clignote à nouveau – m’indiquant qu’il a bien reçu les commandes d’impression, mais reste clignotant, il ne se passe rien et aucun message n’est affiché nulle part.
    ➯ Problème confirmé le 12 novembre (PC mis à jour sans Synaptic, via « # apt update » et « # apt upgrade »).
    ➯ Problème confirmé le 3 janvier 2017 : Synaptic est à présent fonctionnel sur ce PC. Pour effectuer un test complet, j’ai renommé le répertoire /etc/cups, réinstallé tous les paquets en rapport avec CUPS sous Synaptic, puis est créé une nouvelle imprimante EPSON Stylus SX 235 via mon navigateur internet (le fait de réinstaller les paquets et de renommer le répertoire l’avait fait disparaître) à l’adresse http://localhost:631/. Tout semble se dérouler correctement, et pourtant lorsque j’imprime mon fichier de test ou une page de test (Printers>Maintenance>Print test Page), le voyant de l’imprimante clignotte mais rien ne se passe. Sous CUPS l’imprimante apparaît en « Pause, Accepting Jobs, Not Shared » et le job apparaît en « pending since … » et en reste là.
    ➯ Pas de nouveau test dans la période. Néanmoins j’envisage de remplacer les cartouches d’encre car un voyant me signale qu’il faudrait les remplacer. C’est une imprimante à bas coût (quelques dizaines d’euros) : l’affichage est minimaliste, juste des leds. Ce pourrait-il que le manque d’encre bloque l’impression ? A suivre …

    ☑ (PEU IMPORTANT) Entêtes des lignes et colonnes sous Gnumeric (v.1.12.32 des dépôts) avec des signes cabalistiques (depuis août 2016) : les entêtes de colonnes et de lignes sensées afficher des numérotations en « A …XX » et « 1…999 » affichent des signes bizarres à la place (peut-être un problème de police de caractère, mais dans son menu préférence je vois que la police sélectionnée est du « Monospace Regular 10 », donc rien d’inopportun).
    Autre remarque : c’est un excellent tableur. Il m’a démontré à plusieurs reprises sa fiabilité et sa puissance supérieure à ses homologues. Néanmoins son interface est désuète, elle aurait besoin d’un petit lifting.
    ➯ Nouveau test le 12/11/2016 : je l’ai désinstallé complètement (via Synaptic) et réinstallé. J’obtiens toujours le même résultat (signes cabalistiques). Il s’agit pourtant d’une version récente (la v.1.12.32 est sortie en août 2016).
    ➯ pas de mise à jour de gnumeric (depuis le mois d’août sur leur site) dans la période (là non plus, çà ne se résoudra pas tout seul, inutile d’aller plus loin).
    ➯ NOUVEAU : une nouvelle version 1.12.33 de Gnumeric vient de sortir en Janvier 2017. Malheureusement je ne vois pas de changement relatif aux entêtes de lignes et de colonnes. J’attends qu’elle soit disponible en dépôt Debian pour la tester (le 02/02/2017 : j’ai toujours les signes cabalistiques).

    ☑ (PEU IMPORTANT) Le lanceur d’application Gnome-Pie 0.7.0 (dernière version disponible ici) est devenu très long à démarrer (depuis le 15 Octobre 2016). Gnome-Pie est un outil fantastique de lancement d’applications en 2 clics (pour des applications prédéfinies, donc celles que vous utilisez le plus couramment), qui révolutionne l’expérience utilisateur (du moins, c’est mon opinion). Depuis les gros changements de Gtk3 (en Octobre 2016), il est devenu très long à démarrer (occupant 12% du CPU pendant près d’1 min), annihilant tout intérêt de l’outil. Son lancement en console affiche « [WARNING] Couldn’t connect to accessibility bus: Failed to connect to socket /tmp/dbus-ozNanKshlo: Connexion refusée. (gnome-pie:14027): Gtk-WARNING **: Theme parsing error: gtk.css:63:28: The :prelight pseudo-class is deprecated. Use :hover instead ». Ceci explique peut-être cela.
    ➯ Nouveau test le 16/11/2016 : idem. Je me suis créé des raccourcis sur le bureau dans l’attente d’une mise à jour de ce paquet (ou comment détourner les utilisateurs d’un outil fantastique).
    ➯ Nouveau test le 21/02/2017 : idem.

    ☑ (PEU IMPORTANT) Paquets « artificiellement cassés » sous Synaptic (depuis vraisemblablement l’existence de Synaptic). Lorsqu’un nombre important de paquets est proposé à la mise à jour (mise à jour de KDE, Gnome ou MATE par exemple), il arrive assez fréquemment que Synaptic ne parvienne pas à résoudre les dépendances entre paquets (en général parce que certains des paquets concernés ne sont pas encore disponibles dans la version nécessaire). Au lieu de simplement signaler le problème et de refuser la sélection, Synaptic affiche les paquets dans un état « cassé » virtuel, et il n’est plus possible de modifier cette sélection. Toute tentative d’installation d’un paquet se solde invariablement par un échec avec un message du type « Réparez d’abord les paquets cassés ». La seule alternative restante est de quitter Synaptic et de le relancer.
    Au mieux, c’est une perte de temps pour l’utilisateur (qui doit recommencer à sélectionner de nombreux paquets s’il souhaite rechercher une autre alternative ou tout simplement laisser ces paquets en l’état mais installer d’autres mises à jour qui l’intéresse), au pire, cela peut conduire à casser Synaptic (lorsqu’il s’agit de mises à jour de paquets le concernant, tel que les bibliothèques Gtk : situation vécue), obligeant l’utilisateur novice à se débrouiller seul avec les commandes apt / aptitude pour tenter de mettre à jour le maximum de paquets avant de redémarrer.
    ➯ Suggestions :
    – proposer sous Synaptic une option qui ferait appel à aptitude (bien plus performant) pour la résolution des dépendances,
    – mémoriser dynamiquement (traduisez « en live) la sélection courante de l’utilisateur entre chaque sélection (le déclenchement de la mémorisation serait conditionné à ce qu’elle n’aboutisse pas à un paquet « cassé »). De cette façon si une nouvelle sélection n’aboutissait pas, Synaptic saurait revenir à la sélection précédente.
    – ou au moins disposer d’un bouton qui permette à l’utilisateur de réinitialiser complètement la sélection et de retrouver un état stable sans devoir redémarrer Synaptic (la sélection serait perdue mais l’on économiserait son redémarrage et le risque de plantage).
    ➯ De gros progrès ont été faits sur cet outil depuis sa création. Je constate fréquemment que lorsqu’il ne parvient pas à résoudre certaines dépendances, il exclu certains paquets de la mise à jour (via le bouton « Tout mettre à niveau »), voir il propose de rétrograder des paquets. Néanmoins lorsque la mise à jour est demandée manuellement (en cliquant sur le paquet, opération nécessaire lorsque les dépendances et paquets disponibles conduisent à des propositions de désinstallations non souhaitées si l’on passe par ce bouton « Tout mettre à niveau ») et que la liste des paquets à mettre à jour est importante, il plante sur les symptômes évoqués plus haut (icône rouge sur le paquet).
    ➯ J’attends à présent une grosse mise à jour (type KDE ou Gnome) pour vérifier si la situation s’est améliorée.

    ☑ (PEU IMPORTANT) Problème de fonctionnement d’un scanner (depuis début juillet 2016) : j’ai 2 scanners, l’un (Epson Perfection 3490) est relié au PC du Bottin, l’autre (imprimante-scanner multifonction EPSON Stylus SX235W) est relié au PC Internet. Le 1er (3490) se met en erreur depuis début juillet (d’habitude il fonctionne très bien) à peu près au moment du démarrage de MATE. Quelques rares fois, en démarrant Skanlite, il parvient à me donner une prévisualisation (quelque-soit le noyau utilisé), mais la plupart du temps à présent, il se met en erreur (voyant rouge clignotant) et Skanlite affiche le message « invalid argument ». Le 2nd fonctionne parfaitement (SX235W).
    ➯ Problème confirmé le 12 novembre (pas d’erreur au démarrage, la prévisualisation fonctionne, mais il plante au scan sur « Error during device I/O » et sur l’appareil le voyant passe au rouge clignotant).
    ➯ Nouveau test le 01/12/2016 : il est parvenu exceptionnellement à me donner une prévisualisation, mais pas le scan.
    ➯ Nouveau test le 31/12/2016 : idem (la prévisualisation fonctionne), puis çà se termine (au scan) par un message « Error during I/O »
    ➯ Nouveau test le 16/01/2017 : idem (la prévisualisation fonctionne), mais çà se termine soit par « Invalid Argument » soit par « Device busy ».
    ➯ Nouveau test le 02/02/2017 : idem (la prévisualisation fonctionne), puis çà se termine (au scan) par un message « Error during I/O »
    ➯ Nouveau test le 21/02/2017 : il y a du mieux ! La prévisualisation fonctionne de manière assez fiable (7 fois sur 10), NOUVEAU le scan complet fonctionne la première fois, mais pas la suivante. Lorsque je relance complètement l’interface le scan fonctionne de temps en temps, mais pas de manière fiable.

    ☑ (PEU IMPORTANT) La distribution d’internet de l’un de mes PC vers l’autre n’est plus fiable (depuis début 2016) (problème de service DNS) :
    Depuis début 2016 j’ai des soucis de DNS sur le PC du Bottin qui me font perdre des heures (selon les périodes).
    Au démarrage de celui-ci, la distribution d’internet depuis l’autre PC relié à ma Box (que je nomme « PC Internet ») n’est plus fiable (alors qu’elle l’était auparavant).
    Je ne sais pas pourquoi et je n’arrive pas à reproduire le problème de manière fiable.
    Il arrive relativement fréquemment que l’internet fonctionne correctement sur les 2 PC dès le démarrage et d’autres (1 fois sur 3 ou 4, c’est variable suivant les périodes) le PC du Bottin ne parvient pas à se connecter à internet.
    A noter aussi que je rencontre nettement moins de problèmes de connexions si je (re)démarre le PC Internet un peu avant le PC du Bottin.

    Lorsque cela ne fonctionne pas (plus d’internet disponible sur le PC du Bottin) :
    Le ping sur le PC du Bottin vers le PC Internet (et inversement) fonctionne bien, donc la liaison entre les 2 PC fonctionne (cela ne me semble donc pas être un problème de hardware, mais plutôt un problème de software).
    Le PC Internet a bien de l’internet, mais pas celui du Bottin.
    Les fichiers de paramétrage des adresses DNS (/etc/resolv.conf) sont correctement et identiquement paramétrés (mêmes adresses DNS) sur les 2 PC (test inutile si çà marche de temps en temps sans rien modifier, mais çà conforte).
    Depuis le PC du Bottin un « $ ping yahoo.net » (ou un « $ ping 77.238.184.150 », l’adresse de Yahoo.net) n’aboutit pas.
    ➯ Problème de passage en IPv6 ?
    Je ne pense pas car les 2 PC sont en IPv4 et l’internet fonctionne bien sur le PC Internet.
    ➯ Problème de translation de port ou d’adresse IP ?
    Je ne pense pas non plus, çà ressemble davantage à un souci d’initialisation du matériel (lié au matériel lui-même ou plutôt à son initialisation par le système d’exploitation), d’autant que si c’était un problème de configuration de fichier çà ne fonctionnerait pas de manière intermittente.

    Les 2 fichiers (sur le PC Internet et le PC du Bottin) /etc/network sont (en l’état de mes connaissances) configurés pour l’IPv4 et non pour l’IPv6 :
    allow-hotplug ethx
    iface ethx inet static
    (et non pas : iface ethx inet6 static)
    (x=0 sur le PC Internet et x=2 sur le PC du Bottin)

    Sur le PC Internet j’ai relevé il y a quelques temps les messages suivant au démarrage :
    8139too 0000:08:06.0 eth2: link down
    IPv6: ADDRCONF (NETDEV_UP): eth2: link is not ready
    En fonction des démarrages, je vois aussi les messages :
    eth0: no IPv6 routers present
    eth1: no IPv6 routers present

    eth2 = interface non reliée lors de ce message, elle n’est utilisée que pour une connexion occasionnelle du portable de Louis.
    Donc – contrairement à ce que j’ai suspecté sur l’instant (j’ai cru qu’ils concernaient le PC du Bottin), ces messages sont cohérents.

    Ce qui est étonnant est que si je met ce PC du Bottin en veille (je sélectionne un arrêt par le bouton « Mettre en veille ») après qu’il soit parvenu à se connecter à l’internet, au démarrage suivant j’ai de l’internet de manière fiable (mais c’est une situation que j’évite à cause des mises à jour quotidiennes de ce PC).
    Néanmoins si j’effectue un reboot du PC du Bottin sans aussi rebooter celui distribuant internet, il est fréquent que je n’ai plus accès à cette liaison internet au démarrage suivant.
    ➯ Le 3 novembre 2016 : 6 démarrages complets (reboot jusqu’à l’interface de MATE) nécessaires pour obtenir l’accès à internet.
    ➯ Suivants : le 26 novembre 2016 : 5, le 27 novembre 2016 : 3, le 30 novembre 2016 : 4, le 1er décembre 2016 : 4, le 4 décembre 2016 : 3, entre le 4 et le 14 décembre 2016 : en moyenne 2 à 3 démarrages, le 14 décembre : 4 démarrages.
    ➯ du 15/12/16 au 31/12/16 : la connexion a globalement été assez fiable. À noter la mise à jour de net-tools (en 1.60+git20161116.90da8a0-1), de netbase (5.3 to 5.4), scdaemon (2.1.16-3 to 2.1.17-2), tcpd (7.6.q-25 to 7.6.q-26). Ces paquets ont été mis à jour sur le PC du Bottin mais pas encore sur le PC relié à internet. Un test sera réalisé sur la prochaine quinzaine.
    ➯ Le 16/01/2017 : pas d’amélioration significative. Si je ne reboot pas le PC internet quelques secondes avant celui du Bottin, il est très difficile d’obtenir du réseau sur celui-ci (testé tout à l’heure : même après 8 ou 9 redémarrages pas de réseau sans rebooter/éteindre le PC Internet un peu avant celui du Bottin). Les 2 PC sont à jour en Debian Sid.
    ➯ Le 21/02/2017 : Là aussi c’est mieux, mais si je ne démarre pas les PC dans un ordre précis et rapprochés (d’abord le PC Internet puis quelques secondes après le PC du Bottin), çà ne fonctionne pas (ce qui est le cas par exemple lorsque le PC du Bottin se met à vérifier ses disques durs : à l’issue de la vérification il a pris du retard sur le démarrage de l’autre et il n’y a pas de réseau).

    ☑ (PEU IMPORTANT) Problème de seuil maxi de volume sonore avec PulseAudio (depuis l’existence de l’outil vraisemblablement). PulseAudio établit par défaut un seuil de 100% du volume sonore en deçà (environ 75%) des capacités réelles du périphérique sonore. Le problème est que ce niveau sonore bridé est parfois insuffisant pour la lecture de certaines vidéos YouTube (dont le niveau sonore est très variable d’une vidéo à l’autre). Il est possible de passer outre ce seuil sonore (via un clic droit sur l’icône dans le Systray, puis en déplaçant le curseur du volume au-delà du 100%), mais dès que l’on redescend sous ce seuil (pour une autre vidéo ayant un volume sonore plus élevé par exemple), il faut recommencer si l’on veut à nouveau franchir ce seuil (ce qui arrive assez fréquemment lorsque l’on passe d’une vidéo à l’autre). Selon moi, il manque une case à cocher permettant de désactiver ce seuil maxi ou la possibilité de déplacer le 100% de l’interface de PulseAudio au vrai 100% des capacités de la carte sonore.
    ➯ pas de changement. Mon p’tit doigt me dit que ce n’est pas prêt de changer et que les développeurs s’en tamponnent de mon opinion 🙂

    ☑ (PEU IMPORTANT) Impossible de désactiver l’économiseur d’écran sous MATE (depuis l’existence de MATE vraisemblablement) : pas important mais très agaçant. J’aime bien jeter un oeil de temps en temps sur les paramètres du PC distribuant l’internet (occupation du réseau et du processeur), or l’économiseur se déclenche après 10-15 min. J’ai à peu près tout essayé (désactivé sous le Centre de Contrôle, désinstallé complètement les économiseurs d’écrans, sous dconf désactivé l’économiseur à la fois pour Gnome et MATE), mais rien n’y fait, il continue à s’activer. J’ai testé sous Gnome (je commençais à suspecter mon écran) : je parviens bien à le désactiver sans problème.
    Il s’agit donc bien d’un bug du bureau MATE (confirmé par mes lectures de forums).
    ➯ Pas de nouveau test dans la période, car je souhaiterai réinstaller les économiseurs d’écrans et les désactiver sous leur interface, mais Synaptic ne fonctionne plus sur ce PC.
    De toute façon MATE n’est plus mis à jour depuis quelques mois (à part un paquet il y a quelques jours).
    ➯ À noter la mise à jour de xscreensaver (5.34-2 to 5.36-1) sur le PC du Bottin. Le PC internet n’a pas été mis à jour dans la période. Je tenterai une mise à jour dans la prochaine quinzaine (début Janvier).
    ➯ Le 03/01/2017 : Mise à jour complète du PC et réinstallation de paquets relatifs aux économiseurs d’écran. J’ai réglé le déclenchement de l’économiseur d’écran sur 2 heures d’inactivité. Çà ne change rien. Dysfonctionnement non résolu.
    ➯ Le 16/01/2016 : j’ai à présent sélectionné par défaut le gestionnaire Gnome en remplacement de MATE (sans avoir désinstallé ce dernier). Avec Gnome je n’ai plus de soucis d’économiseur sur ce PC Internet. Lorsqu’une nouvelle version de MATE verra le jour, j’effectuerai un nouveau test sous MATE.

  • Il reste encore quelques bugs – plus ou moins agaçants, mais, terminons sur une note positive : le plus important fonctionne.
    Un grand merci pour cela.