Le Projet

Il représente actuellement 8 années (en Oct-2015) d’un travail intensif, sa mise à jour est effectuée deux fois par mois.

Il constitue une importante ressource d’informations relatives aux jeux Linux en s’appuyant sur notre expérience acquise au fil de l’eau mais aussi et surtout sur l’expertise de sites reconnus, via ses nombreux liens (69 000 liens vers les points clefs des jeux et des ressources externes telles que des trailers, des revues & interviews d’autres sites, des pages Wikipedia, …).

Pour nous faciliter la vie (cela nous évite d’uploader l’intégralité du Bottin entre deux mises à jour) et vous tenir au courant des prochaines entrées dans le Bottin, voyez la page Soon (ou cliquez sur le bouton « Soon » ci-dessus), elle vous permet d’accéder aux dernières fiches saisies.

Le Bottin des Jeux Linux est consultable en ligne sur ce site (il suffit de cliquer sur les boutons ci-dessus), mais aussi hors ligne en téléchargeant sa base.

La version téléchargeable / offline est livrée sous la forme d’un fichier compressé de 500 Mo dans lequel vous trouverez un document au format Tellico (WIKI) : pour consulter cette version il est nécessaire d’installer le logiciel Tellico. L’intérêt de cette version téléchargeable est qu’elle est nettement plus véloce, agréable et dispose de fonctionnalités avancées de tris et de recherches.

Le Bottin des Jeux Linux est sous licence CC BY et Tellico sous licence GPL : ils sont libres et ouverts aux améliorations.

Historique et contexte :

  • v1.0 (rev. 0 en Oct. 2007) – 1ère ébauche de base sous LibreOffice. Défauts majeurs : des liens non classés, des commentaires très réduits, une base scindée en trois, difficile à maintenir et à consulter. Le Bottin est publié sous forme de source LibreOffice et de PDF
  • Contexte : (0 ➤ 2000 entrées dans le Bottin) – Peu de sites (connus) de jeux Linux. Pour ne citer que ceux que je connaissais et fréquentais le plus, The Linux Game Tome (1995), LinuxGames (1998), Jeuxlibres (2004?), Jeux Linux (2006), Holarse (2008) et quelques petites listes de jeux sur le net. Je n’ai connu que bien plus tard (vers 2010) d’autres sites tel que Free Gamer (2006), LGDB (2008) ou Linux Gaming News (2009). En mai 2008, le site Phoronix parle de rumeurs d’un portage Linuxien du moteur Source de Valve. En janvier 2010 des copies d’écrans d’un Steam sous Linux commencent à circuler, toujours sur le site Phoronix. Mais tout ceci n’est que rumeurs et peu de gens y croient – étant habitués aux annonces qui tombent à l’eau (exemple de UT3 en avril 2009). Linux en tant que plateforme de jeux ne décolle pas, l’avenir du jeu sous Linux semble bien sombre. Le développement de titres Linux commerciaux est encore très onéreux (pas encore de solutions multi-plateformes efficaces) d’autant que les distributions Linux sont nombreuses (ce qui complique le développement), le public est restreint, et la vente des jeux est encore « verrouillée » par les grands circuits commerciaux. On ne trouve des jeux commerciaux (Windows et consoles exclusivement) que dans les supermarchés et quelques rares enseignes en ligne (dont Steam). On peut néanmoins citer les pionniers de la distribution de jeux commerciaux Linuxiens : Tux Games (fermé et remplacé par un site de News sur les jeux Linux), Linux Game Publishing (fermé actuellement) et Novatux en France, à qui je rends hommage pour leur dévouement. A l’époque le joueur Linuxien fait du Multiboot Linux/Windows ou s’appuie sur Wine / DosBox s’il veut jouer à de grands titres commerciaux. En 2004 naît la distribution UBUNTU (compatible avec Debian), mais elle ne s’imposera (par l’adhésion des développeurs de jeux commerciaux sous Linux) que bien plus tard (vers 2010).

  • v2.0 (rév. 68 en Août 2010) – Transfert de la base sous Tellico. Plus propre, plus ergonomique, beaucoup plus rapide, un seul document exportable vers une version en ligne. Le nombre de liens à explosé, néanmoins la plupart d’entre eux ne sont pas identifiés clairement (liens étiquettés « Lien n°x »), les bogues sont nombreux (manque d’expérience de l’auteur) et les commentaires sont souvent inadaptés (hérités de ma base personnelle). Le Bottin est publié sous forme de source Tellico, abandon du format PDF. Ouverture du forum et du Wiki du Bottin.
  • Contexte : (2000 ➤ 2800 entrées dans le Bottin) – Le jeu commercial sous Linux ne décolle toujours pas, les avis sont toujours assez pessimistes. Des sites d’information sur les jeux Linux commencent néanmoins à fleurir un peu partout. Parmi ceux-ci on peux citer l’excellent Gaming On Linux (2010). En Mai 2010 naît le Humble Store, proposant des offres promotionnelles sur les jeux dont quelques rares jeux commerciaux supportant Linux, néanmoins au fil des années son catalogue s’étoffe, participant (mais plus tard) lui aussi au succès de notre plateforme pour les jeux commerciaux.

  • v3.x (rév. 98 en Nov. 2011, en préparation) – À terme (j’espère pour les 8 ans du site quand çà sera prêt 🙂 ) tous les liens seront classés et les fiches auront été sérieusement corrigées. Abandon du forum (trop de pourriels, trop lourd à maintenir et trop peu de participation). Réorganisation complète du Wiki. Le Bottin est à présent aussi publié en ligne. Pour le suivi de son avancement, nous avons mis en place un compteur de fiches restant à traiter (v2.0 vers v3.0) :
    3.1 Classement des liens et refonte / réorganisation des champs.
    3.2 Ajout de la section « liens sociaux » avec les liens vers le développeur (identification & recherche d’infos).
    3.3 Internationalisation des fiches (reprise des libellés de champs et ajout des versions anglaises de la description et des fonctionnalités).
    3.4 Ajout des vidéos (Trailer puis revue des utilisateurs).
    3.5 Ajout des résumés (Summary) en Français et en Anglais.
    3.6 Refonte complète du filtrage des jeux (genre, category, subgenre, mécanique du jeu), début de la réorganisation des vidéos.
  • Contexte : (2800 ➤ 4300 entrées dans le Bottin en Nov-14) – La distribution de jeux commerciaux en ligne (et d’autres produits) se démocratise, avec la confiance des utilisateurs dans cette vente en ligne, permettant à l’offre de s’extraire des grands circuits de vente traditionnels qui écrasaient l’innovation (on trouve à présent de moins en moins de jeux PC dans les circuits de distribution locaux). A l’été 2011 la plateforme de distribution de jeux Desura (une émanation des sites Mod DB / Indie DB) supporte Linux. Toujours en 2011, le site Kickstarter (crowdfunding divers dont les jeux) décolle vraiment (même s’il existait depuis 2009) et devient lui aussi un acteur important de la promotion des jeux Linux commerciaux (via le financement de jeux Indie). En avril 2012, c’est au tour de Steam – le poids lourds de la distribution de jeux (pour la petite histoire, voir l’anecdote concernant Jason Holtman). En novembre 2012 la version 4 du moteur Unity (très utilisée par les développeurs indépendants car permettant de sortir assez facilement des jeux multi-plateformes) supporte à son tour Linux. Début 2013, la promotion de la vente de jeux Linux Indie en ligne se poursuit avec le site itch.io, qui propose lui aussi un catalogue conséquent de jeux à un tarif ‘pay what you want’. En Juillet 2014 le site gog.com suit la vague. Quelques sites sortis dans la période : Linuxgamenews (2011), rootgamer (fin 2012), et plein d’autres que je ne peux citer ici, voir le Wiki du Bottin. Et pour boucler la boucle, Unreal Tournament ouvre son source sur GitHub (en accès limité) et supporte officiellement Linux (il n’est plus question de rumeurs) … Mais tout ceci serait largement incomplet si nous ne citions pas l’apport inestimable du lobbying sans faille d’une multitude de passionnés Linuxiens et de tous les développeurs et contributeurs œuvrant pour notre OS.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.